Kleobeauté
Alina a lancé son blog, Kleobeauté en 2010.

Kleo Beauté : l'incroyable parcours d'une Russe à Paris

Par Mathilde Malnis

La blogueuse beauté capable de déchiffrer toutes les formulations scientifiques de nos produits de beauté, c’est elle. Rencontre avec Alina, fondatrice du blog Kleo Beauté.

Entraînée par sa mère, la beauté, Alina est tombée dedans quand elle était toute petite. Son profil n’est pas commun. Débarquée en France à 24 ans pour apprendre la langue de Molière, elle y a depuis épousé un Frenchy et fait sa vie. Son solide background scientifique (elle possède un master en Physique de l’atmosphère) et son blog Kleo Beauté , lui ont permis de se faire une place dans le marketing numérique.

Pouvez-vous nous raconter votre parcours ?
Je m’appelle Alina, j’ai 35 ans. Je suis originaire de Saint-Pétersbourg et installée en France depuis 2005. Je suis d’abord venue étudier le français après avoir étudié en Russie, la Physique de l’Atmosphère ainsi que l’Economie et le Management. Puis j’ai intégré les équipes commerciales d’un gros groupe de cosmétiques et de compléments alimentaires dans lequel je suis restée à peu près 6 ans. Parallèlement j’ai monté mon blog beauté en 2010 mais le tenir activement était incompatible avec ma fonction de cadre, je n’avais pas le temps.

Comment et à quel moment votre blog, Kleo Beauté, a-t-il pris de l’ampleur ?
C’est quand j’ai quitté mes fonctions en 2011 que j'ai vraiment pris en main mon blog. A l’époque je souhaitais me réorienter dans le web marketing, mais aucune formation n’existait. Avec ce blog je voulais apprendre le métier et ses rouages pour transformer mon expérience de blogueuse. Un blog qui marche c’est beaucoup d’investissement et de travail et personnellement, je ne crois pas une seule seconde que l’on puisse faire ça juste pour parler d’une passion.

Est-ce que vous vivez de votre blog ?
En partie, mais ce n’est pas ma source première de revenus. Ce monde évolue très vite, notamment avec l’arrivée des réseaux sociaux et d’Instagram. Impossible de prévoir à quoi ça va ressembler demain, ni quelle tournure ça va prendre dans 10 ans. Je considère qu’il est primordial d’avoir un vrai métier à côté. Grâce à mon expérience, aujourd’hui je suis consultante en stratégie digitale pour des marques de cosmétiques.

Comment êtes-vous tombée dans la beauté ?
C’est quelque chose qui me passionne depuis toute petite. Ma maman était elle-même passionnée, et chimiste de profession. Elle a toujours ramené des fioles à la maison pour mélanger des matières et nous faire observer des réactions. J’ai toujours été sensibilisée aux textures, aux odeurs… j’adore les produits de beauté mais je n’ai jamais été dans le tuto make-up. Ça ne m’a jamais posé de souci de sortir sans maquillage. J’aime le côté plaisir et relaxant de la beauté.

Vous qui venez de la science, vous savez à quel point beauté et chimie sont indissociables. Pourtant la beauté est souvent taxée de futile. Qu’en pensez-vous ?
C’est un vrai problème. Et pour être honnête, j’ai parfois honte de dire que je suis blogueuse beauté. C’est comme dire « Bonjour, je suis idiote » ! Les réactions vis-à-vis de cet univers sont assez sexistes. Mais en même temps, quand on voit qui sont les modèles d’aujourd’hui, les marques qui nous collent des égéries de 15 ans… finalement il y a peut-être une raison et parfois j’ai l’impression de ne plus savoir où j’en suis.

Quel est votre rapport à la beauté ?
C’est mon vrai plaisir, mon échappatoire. Alors mon métier fait que j’en consomme beaucoup plus que la moyenne, mais j’aime vraiment ça. Quand j’ai un coup de blues, je regarde mes rouges à lèvres, je les swacthe et je me sens mieux. Il y en a qui collectionnent les timbres, d’autres les petites bêtes… je ne vois pas en quoi les produits de beauté sont moins nobles que les papillons séchés ! Le tout est de l’assumer.

Être blogueuse beauté c'est comme dire "Bonjour, je suis idiote" !

Est-ce que vous vous considérez comme une influenceuse ?
Je suis une blogueuse, je me considère comme une journaliste indépendante. Je ne veux pas influencer les gens, ça ne m’intéresse pas. Ce qui compte pour moi, c’est de parler du produit, de dire à ma lectrice en quoi il est bien et en quoi il l’est moins. Et que les marques en profitent pour rectifier le tir quand c’est possible. Aujourd’hui ce n’est pas sur Instagram, là où sont la plupart des influenceuses, que l’on trouve des avis concrets et objectifs sur une crème à 100€.

On dit souvent que les Russes sont les plus belles femmes du monde… qu’en pensez-vous ?
C’est n’importe quoi. Il n’y a pas de nation bénie, pas une plus belle qu’une autre. Pour le coup, les Russes je les connais bien et je peux vous dire qu’elles ne sont pas du tout plus belles que les Françaises. La beauté n’est pas quelque chose de tangible. Une fille peut avoir les traits parfaits, un beau nez, de belles lèvres, de beaux cheveux… si elle s’exprime mal, on la trouvera plus belle au bout de 5 minutes. La beauté c’est plus que ça, c’est le charme. 

Que pensent les femmes russes des Françaises ?
On me répétait quand j’étais petite que les Françaises étaient les femmes les plus élégantes du monde. Et je pense en effet que c’est le cas. Leur beauté va plus loin que le physique, elles ont de l’allure, du style. Je trouve que la vraie classe, c’est le minimalisme. Et ça caractérise très bien les Françaises. Cette idée que l’on peut être belle avec un jean et un chemisier en soie, sans tomber plus bas que le sol…  

Une astuce beauté « à la russe », à nous transmettre ?
Les Russes sont attachées à la naturalité depuis très longtemps, bien avant même que l’on ne parle du bio et du naturel en France. Je me souviens des masques que se faisait ma grand-mère… Un jour, alors que je rentrais de promenade, elle m’a ouvert la porte, je ne le savais pas mais elle laissait poser un masque visage qu’elle avait réalisé en broyant des fraises. J’ai cru qu’elle était pleine de sang ! Pour les cheveux, on se faisait des masques avec des jaunes d’œufs et du kvas, un alcool issu de la fermentation du pain noir… 

Et Kleo Beauté, le nom de votre blog, ça veut dire quoi ?
C’est tout une histoire… A l’époque, ce n’était pas si simple de créer un blog. Je ne comprenais rien. Et je n’avais même pas réfléchi en amont au nom que je pouvais lui donner. Ça me semblait prétentieux de l’appeler « Alina Beauté » et puis je me suis souvenue d’un rôle que j’avais joué à l’école, Kleo la déesse de l’histoire en grec. Et voilà…

En savoir plus :
Interview, Blogueuses
Faites profiter la communauté de votre avis !

Commenter

La sélection produits

Sur le même sujet

Routines soins : découvrez l'instant beauté de Tanya
#Vidéo

Soins du visage

Routines soins : découvrez l'instant beauté de Tanya

En vidéo, découvrez la routine beauté soin visage de Tanya. Matin et soir, a-t-elle tout bon ? L'avis de la rédaction.

Huile de jojoba : un élixir de beauté pour tous
Article

Soin des cheveux

Huile de jojoba : un élixir de beauté pour tous

Visage, cheveux, corps, l'huile de jojoba regorge de bienfaits. Zoom sur cet ingrédient beauté plein de promesse.

L'oeuf, ce surprenant allié beauté
Article

Cheveux

L'oeuf, ce surprenant allié beauté

Naturel et économique, l’œuf est aussi bénéfique pour la peau que pour les cheveux. Décryptage d’une tendance beauté venue de...

Beauté du regard : tous les bienfaits du bleuet
Article

Contour des yeux

Beauté du regard : tous les bienfaits du bleuet

Traditionnellement utilisé pour le soin des yeux, les vertus du bleuet sont nombreuses pour entretenir la beauté du regard et du contour de l’œil.